+33 6 74 74 98 42

Livraison offerte à partir de 50€ d’achat

Login

Search

Panier 0 0.00

Vous recherchez un produit spécifique ?

E-Shop El Camino

FLEURS

Voir toutes nos fleurs CBD

HUILES

Voir toutes nos huiles

ALIMENTAIRES

Voir tous nos aliments CBD

ACCESSOIRES

Voir tous les accessoires

CONCENTRÉS

Voir tous nos CONCENTRÉS

VAPE

Voir tous les produits VAPE

32 rue de Constantinople, 75008 Paris

Discussion – 

0

Discussion – 

0

La consommation du CBD est-elle dangereuse ?

Le cannabidiol, communément appelé CBD est une substance légale en France bien qu’issue de la plante de chanvre. Cela est dû au fait que lorsque les produits à base de CBD ont une concentration en THC en dessous de 0,2%, ils ne possèdent pas ou presque d’effets secondaires, n’induisent aucune dépendance et comptent de nombreux effets positifs pour l’homme. Même si des études sont encore nécessaires pour prouver scientifiquement les bienfaits du CBD, les résultats actuels sont encourageants. Aujourd’hui le CBD est fortement associé au cannabis mais pas de manière positive. Il est donc naturel de se demander pourquoi on entend parler du CBD de plus en plus et pourquoi des magasins vendant divers produits dérivés à base de CBD fleurissent un peu partout.

Existe-t-il un danger pour la santé de consommer du CBD ? Ces « bienfaits » sont-ils une simple stratégie commerciale ? El Camino Verde vous décrypte tout !

Le CBD et le THC, deux cannabinoïdes à différencier

Même si le CBD et le THC sont deux des 200 cannabinoïdes que l’on retrouve dans la plante de chanvre, ils ont au final des effets très différents. Le THC (plus connu sous lenom de cannabis) est un cannabinoïde responsable des effets psychotropes faisant « planer » et peut procurer des effets secondaires indésirables (anxiété, paranoïa, tristesse, dépendance…). C’est pour cela que le THC est considéré comme une substance illicite et illégale en France. 

A l’inverse, le CBD, une fois extrait de la plante de chanvre et dépourvu des autres cannabinoïdes (dont le THC), permet de délivrer certaines vertus thérapeutiques très intéressantes d’un point de vue médical. Parmi les bienfaits procurés par le CBD on retrouve des propriétés anti-inflammatoires, anxiolytiques, antalgiques, anti-nausées, des effets permettant de soulager les troubles physiques et psychologique ainsi que certaines maladies chroniques graves(sclérose en plaque, cancer, la maladie de Parkinson, le diabète, la maladie d’Alzheimer…). Le CBD, grâce à ses propriétés relaxantes, permettrait même de lutter contre la dépendance liée à d’autres drogues (dont le THC fait partie). Ces bienfaits dénués de tout effets secondaires sont la raison pour laquelle il est désormais possible de se procurer du CBD sous différentes formes dans les tabacs et les boutiques spécialisées comme El Camino Verde.

Le CBD et la légalité

En fin d’année 2017, l’OMS a considéré et déclaré que le CBD pur ne constituait pas une menace pour la santé des consommateurs ni n’engendrait d’éventuelles dépendances. Le CBD n’est ainsi pas considéré comme une substance stupéfiante et traitée de la sorte.

Fin 2019, l’arrêt Kanavape a renforcé ces propos pour assouplir les restrictions françaises quant à l’utilisation du CBD. A l’heure actuelle, la commercialisation du CBD et sa consommation sont autorisées en France tant que sa concentration en THC ne dépasse pas 0,2%.

La consommation de CBD n’est pas un danger pour la santé 

A l’heure actuelle, suffisamment de recherches menées à la fois sur des animaux et des humains ont permis de démontrer que la consommation de CBD ne représentait pas une menace pour la santé de ses utilisateurs. Regardons cela en détail en fonction de ses différentes caractéristiques.

Les effets secondaires du CBD

Savoir si le cannabidiol représente un danger pour la santé implique de s’intéresser aux potentiels effets secondaires qu’il peut engendrer sur ses consommateurs. La dépendance est un des facteurs où la question peut se poser. Mais même si le rapprochement peut sembler facile entre dépendance et CBD puisqu’il est issu de la plante de chanvre au même titre que le THC, il n’en n’est rien. Comme nous l’avons vu, ces deux cannabinoïdes sont bien différents et ne procurent pas les mêmes effets. L’administration de CBD, à l’inverse duTHC n’agit pas sur le système nerveux. La prise de CBD active les récepteurs du système endocannabinoïde (qui permet la régulation de nombreuses fonctions biologiques comme la régénération des neurones, le sommeil, l’appétit, le système cardio-vasculaire, immunitaire …) libérant la sérotonine responsable des effets relaxants ressentis.

Toutefois, une surdose de CBD n’augmentera pas les effets et aura même tendance à les atténuer. En effet, surcharger ces récepteurs bloquera les signaux et les effets ressentis par un trop-plein de CBD diminuera ses effets. En somme, les seuls risques d’un surdosage de CBD seront celui d’une fatigue importante.

Toutefois, en fonction des patients, certains effets secondaires légèrement différents peuvent se faire ressentir bien que rares. Ainsi, une étude portée sur des personnes souffrant d’épilepsie qui avaient suivi un traitement à base de CBD reportaient des nausées, un appétit modifié et des somnolences. Toutefois, cette recherche indiquait également que les patients considéraient les effets secondaires du CBD comme nettement moins handicapants que certains autres médicaments qu’ils avaient l’habitude d’utiliser. 

L’auto-médication n’est pas un effet secondaire à proprement parler mais peut constituer un risque pour les utilisateurs de CBD. En se renseignant sur le CBD il est facile de trouver en ligne les nombreux témoignages d’individus mettant en avant les bienfaits du CBD. Or, certaines personnes souffrant de maladies peuvent être tentées de remplacer leurs traitements actuels par du CBD. Même s’il est vrai que le CBD possède des propriétés thérapeutiques, l’usage de CBD ne doit pas remplacer n’importe quel traitement (dont l’absence pourrait, elle, constituer un danger). Le CBD peut aller à l’encontre de certains traitements (sans induire d’effets nocifs)et annuler les effets de ces derniers. Ce que nous vous conseillons, c’est de toujours demander l’avis de votre médecin avant tout changement thérapeutique ou prise de CBD lorsque vous suivez un traitement.

La psycho activité du CBD

Comme nous l’avons vu, le cannabidiol n’est pas un psychotrope comme son cousin le THC.En ne touchant pas le système nerveux, aucune altération au niveau des sens ou de la conscience n’est engagée. On ne « plane » pas lorsqu’on consomme du CBD, il apparaît même que le CBD permettrait de lutter contre les effets psychotropes du THC. La seule légère sensation de« planer » est celle ressentie par la légère somnolence qui peut accompagner une prise de CBD un peu trop dosée. Il faut savoir que la méthode de consommation de CBD la plus à même de provoquer des somnolences est l’ingestion de CBD (alimentaire, boissons…). Lorsqu’il passe par le système digestif, le CBD aura tendance à agir généralement et pendant une plus longue période en restant davantage de temps dans le sang. Les autres prises de CBD telles que les huiles de CBD, les crèmes à base de CBD ou encore les e-liquide de CBD impliquent moins de risques de fatigue. 

Bien sûr, lorsque le CBD est associé à d’autres cannabinoïdes tels que le THC, d’autres effets peuvent se faire ressentir dont les effets psychotropes. Nous ne parlons ici que de CBD pur tel qu’on peut en trouver en France.

La nocivité du CBD

L’OMS a confirmé que le CBD ne représentait aucune toxicité pour le corps humain. Le seul risque existant que l’ANSM a mentionné avait potentiellement lieu dans des situations bien précises et que des études étaient encore nécessaire afin d’en être sûr. Une étude en 2019 a mentionné que des doses très élevés de CBD pouvaient abîmer le foie des souris testées. Toutefois, aucune étude n’a pu le démontrer à l’échelle de l’homme. De plus les quantités administrées étaient extrêmement élevées (615 mg par kg/jour) comparées aux doses quotidiennes conseillées pour l’homme (pas plus de 20 mg parKg/jour). La probabilité qu’un risque au foie ait une incidence sur l’homme pour des quantités normales est de 0. 

Au niveau des poumons, le seul risque existe lorsque les fleurs de CBD sont fumées. Dans ce cas de figure ce n’est pas le CBD mais l’action de fumer qui représente un danger. C’est d’ailleurs pour cette raison que la vente de fleurs de CBD enFrance n’est autorisée qu’à destination d’être infusées et non fumées.

Conclusion, consommer du CBD est sans risque pour la santé

Ce qu’il est intéressant de retenir ici, c’est que l’utilisation du CBD est réellement sans danger pour la santé. Les seuls rares effets négatifs remontés ont été ceux d’une utilisation très importante quotidienne qui ne serait jamais arrivés lors d’une utilisation normale. La légalité du CBD en France, bien qu’en retard par rapport à de nombreux pays, est une preuve supplémentaire qui indique que sa consommation peut se faire sans risque. Le CBD est bien à différencier duTHC dont la molécule est-elle considérée comme stupéfiante et potentiellement dangereuse pour la santé. Le cannabidiol est bien une substance non psychoactive, non toxique qui n’engendre pas de dépendance.

Tags:

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pourriez également aimer

Le CBD est-il Légal ?

Le CBD est-il Légal ?

Le cannabidiol (CBD) est désormais légal en France comme dans de nombreux pays dans le monde. Lorsque l’on parle...

X
Mon panier
Votre panier est vide.

Il semble que vous n'ayez pas encore fait de choix.